headerphoto
Compte rendu de la randonnée du 20 février à Bir nsar (Benslimane)
 
 
Photos
 
Par :
 
Saloua
 
 

Il pleut, il pleut bergère rentre tes blancs moutons… oui mais nous on ne va pas rebrousser chemin car en ce jour du 20 février, nous avons programmé une marche, plutôt une  randonnée à Benslimane. Ce n’est pas quelques gouttes de pluie ou un tantinet de brume qui va nous décourager. Notre journée a donc démarré par un lever matinal, 6h30 pour être exacte. Quitter son lit moelleux et chaud un dimanche n’a pas été chose aisée, mais l’appel de la nature a été plus fort. Direction, notre point de rencontre à la sortie de Benslimane pour nous rassembler et de là rejoindre notre guide pour démarrer la randonnée dans la région de Bir Nsar. Bir Nsar est une commune rurale qui se trouve à 13 km au nord de Benslimane.


Nous étions au nombre de 40 randonneurs, tous prêts pour une longue marche, dans la joie et la bonne humeur. C’est que la famille Randopédia s’agrandit… petit à petit l’oiseau fait son nid et les oisillons, et ben ils sont de plus en plus nombreux. A la bonheur !!! Nous avons pris le départ à 11h00 avec un peu de retard certes mais rien ne pressait, la journée nous appartenait. Derrière notre guide Ahmed qui est de la région, nous avons entamé notre marche. Qu’il est agréable de gambader sous une pluie fine, l’odeur de la terre mouillée nous emplissant les narines. Rien de tel pour se vider l’esprit, oxygéner ses poumons et ses neurones dans un cadre agréable et convivial. Nous avons marché ainsi d’une cadence soutenue jusqu’à 14h00, où nous nous sommes arrêtés pour notre pause déjeuner. Après un repas frugale, nous avons repris notre marche et là surprise, le soleil a fait son apparition, d’abord timidement, puis petit à petit, il a étalé toute sa splendeur, chassant les derniers nuages nous offrant ainsi un ciel bleu et clair. On peut dire que cela a été la cerise sur le gâteau et ça a ascensionné d’un cran notre baromètre humeur. Revigorer et booster, nous avons terminé notre périple avec d’autant plus de facilité. Nous avons ainsi parcouru une distance de 15 km, sans grande difficulté. A notre arrivée, nous attendait un bon thé à la menthe, préparé par la famille de notre charmant guide. Et c’est à même le sol que nous avons dégusté ce thé  chaud, d’autant plus apprécié qu’il nous a permis de prolonger ces instants en discutant de tout et de rien. Voilà, ça a été une journée riche qui nous a permis de découvrir une nouvelle région, de respirer un air frais et pur loin du stress citadin et bien sur de recharger nos batteries. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et voilà le moment de se quitter mais ce n’est qu’un au revoir… A la prochaine.