headerphoto

Randopédia dans la région d'Essaouira, 17-19 février 2012

 
Photos
 
Par :
   
Nada Ait si abbou
   
 

Des moments magiques avec Randopedia dans les terres de Mogador, Rando-excursion à Essaouira , 17-19 février 2012

     On dit que la randonnée est le meilleur sport de plein air, la marche à pied est une activité physique comme tout autre sport. C’est aussi un moyen de ressourcement intellectif et spirituel !
 Le sport c’est ce que j’aime le plus et tout ce qui s’y rapporte m’intéresse. J’ai longtemps voulu participer à une randonnée mais je ne pouvais le faire à cause des contraintes professionnelles. Mais le jour est venu pour enfin retrouver ce bonheur d’être parmi des randonneurs actifs et enthousiasmés en participant à une excursion dans la région Essaouira.
C’était un 17 février, à 17H30, je me suis pointée devant l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan où II était notre lieu de rencontre pour le départ. Presque tous les randonneurs étaient là. Il est vrai que j’appréhendais peu la rencontre avec les participants parce que je ne connaissais personne mais il faut dire qu’on commence déjà à ressentir une convivialité ultime et que tout le monde avait le cœur à la bonne place ... Et voilà, des discussions se sont entamées et personne n’est restée dans son coin. Le souci c’est que le minibus a dû tarder et pour ne pas sentir ce retard, Jamal a eu l’idée de nous proposer de boire une bonne harira pour réchauffer nos corps frileux juste à côté dans le fameux campus. En fait, c’était une bonne idée parce qu’on a continué à faire connaissance. La joie qui sautillait des visages des randopédien(ne)s, discussions, éclats de rire … cette ambiance a fait adoucir notre attente de cet engin qui nous transportera là où notre aventure commencera. A 20h00, l’heure a sonné pour monter à bord du minibus.


     Un premier arrêt a été prévu à l’aire de repos de Settat pour rejoindre nos chers randopédiens casablancais et synchroniser le départ vers Essaouira. Un diner à Chichaoua était au programme, on y est arrivé vers 1h du matin et à chaque fois qu’on prenait un repas,  on rassemblait plusieurs tables pour qu’on soit tous réunis. Au menu, de la viande hachée grillée, ehh oui, kefta à 1h00 GMT, un bon diner autour d’une table réunissant la très bonne compagnie, LA FAMILLE RANDOPEDIENNE.
03h45, nous sommes à Essaouira, féminine et douce que nous jetterons l’ancre. 4h a sonné ! Et nous voilà à l’auberge Tangaro, ou Youness (Le proprio et le gérant de l’auberge) nous attendait. L’éclairage est aux chandelles, là ou règne une ambiance champêtre avec son moulin à vent ; conviviale et accueillante. Crevés, fatigués, ensommeillés, tout le monde fixant de yeux ronds sur le gérant de l’auberge pour nous indiquer nos chambres, on avait droit qu’à 4H30 de sommeil.
Samedi  18 Février, de bonne heure, nous avons pris notre petit déjeuner pour démarrer notre belle journée qui s’annonçait par un beau soleil. Malgré qu’on ait dormis peu, tout le monde était en bonne forme et on ne pensait qu’a la randonnée qui nous attendait !


     Une belle balade tout en douceur dans l’arrière pays d’Essaouira, au long de la cote, la marche se déroule sur une vaste plage déserte en direction du village sidi B’arek (comme le nomme Jamal). Au début, La randonnée était côtière, on est passé par ce bord de mer unique dans son genre caractérisé par son sable doré et ses dunes de sable, un charme unique pour oublier son stress et vider la tête. L’extraordinaire beauté de la nature nous a fait oublier les kilomètres à marcher, j’avoue que je suis restée éblouie devant ce magnifique paysage !

     Arrivé a sidi M’barek, l’hospitalité, la gentillesse, la grande générosité de la famille chez laquelle nous déjeunons - nonobstant les conditions de vie extrêmement difficiles – nous ont énormément  touché et laissé dans le cœur de chacun de ceux qui furent de cette aventure une marque indélébile. Le tajine était exquis, on nous a même servis du thé, de l’huile d’argan ; amlou et du miel. La visite chez l’habitant s’est achevée par une action sociale au profit des demeurants du village, par la distribution de vêtements chauds, de friandises et de couvertures. Voir le sourire se dessiner sur le visage de ces gens donne envie de rester fidèle à ce genre d’action !

     Après cette courte pause, retour à la marche ! Sauf que quelque uns parmi nous ont abandonner par fatigue et sont restés chez l’habitant le temps qu’on finisse le circuit et que le guide vienne les récupérer plutard pour nous rejoindre aux minibus. Le chemin du retour était autant attirant que celui qu’on a emprunter pour arriver au village (celui des belles et superbes plages). La randonnée n’est plus côtière mais dans la forêt avec une incroyable vue sur les terrasses  de cultures tout en s’abandonnant à l’étincelante beauté de la nature.

https://lh3.googleusercontent.com/---_IwOQDrq8/T0LehBI4hbI/AAAAAAAACSI/FN1lmQ4MueU/s640/DSCN4418%2520%255B1600x1200%255D.JPG

La balade a duré entre 6 et 7 heures, d’après Abdou on a parcouru 18 km ! A ne pas sous-estimer !!


     

     Au retour à l’auberge vers 18, une bonne douche chaude s’impose pour enlever la fatigue, enfin...On n’était pas trop éreinté quand même !
L’ambiance du dîner était atypique, nous étions gâtés par un dîner à la chandelle et au rythme ensorcelant de la musique des Gnaoua (présence des Gnaouas en cher et en os J) !! Et Hicham qui comprenait parfaitement leur paroles, oh que je l’envie ! :D
La soirée s’est poursuivie par un karaoké, Sanae qui a très bien chanté et à qui je dis bravo ! Sinon les autres n’étaient pas mal non plus. La veillée se perpétue avec un  fantasmagorique feu de camp, tout le monde s’était mis à danser autour, une ambiance de dingues ! Que ça fait du bien d’oublier le stress vécu le long de la semaine et de se défouler à fond ! La soirée s’est achevée par la célébration des anniversaires de quelques membres nés en février, une belle photo souvenir... J

https://lh4.googleusercontent.com/-T9FPWhAfahA/T0LgShp_UjI/AAAAAAAACb0/7qXkJidTRAo/s640/DSCN4559%2520%255B1600x1200%255D.JPG  

     Après un bon moment passé ensemble le feu s’éteint et chacun rejoint sa chambre bien chauffée au bois.
     Dimanche, chacun s’est réveillé à son aise mais bien sûr personne n’a dépassé 10h ! Après avoir pris le petit déjeuner, rassemblement pour une dernière photo de groupe, un Au revoir à Younes et hop dans les minibus ! Direction la médina d’Essaouira avec son atmosphère unique qui règne dans ses ruelles : une médina ébouriffante qui foisonne d’artisans et de commerçants, après une tournée, un succulent déjeuner nous attendait au restaurant Il mare sur une terrasse qui donne une vue magnifique sur la Squala !

    Le départ vers rabat était à 15h avec une ambiance particulière dans les minibus et c’est Abdellah,  notre talentueux chanteur qui a eu la gentillesse de partager avec nous sa très belle chanson intitulée : RRRRRRRRRRRibakha ! ! Une ambiance fabuleuse et de folie régnait dans l’autre minibus aussi J , le minibus 14.

     Je ne nie pas que ma première randonnée fût réussite ; j’ai fait d’une pierre deux coups ! J’ai pu vivre une randonnée et j’ai découvert l’esprit d’équipe qui en découle...C’était une belle et inoubliable expérience dont je garderai un bon souvenir. Et pour terminer, Viva Randopédia !!