headerphoto

Rando-balade dans la région d'Ifrane, 28 février 2015

 
 
Par :
   
Magid Kabbaj
   
 

  « Il y a bien des chemins sans voyageur. Il y a encore des voyageurs qui n’ont pas leur sentier.»  G. Flaubert
        Nous étions une trentaine de  personnes prêts à user nos semelles sur les pistes tout terrain de notre itinéraire....Non ...non... on ne devait pas participer au MARATHON DES NEIGES que la ville d’IFRANE  organisait ce samedi-là ? Non.. ....pas du tout...... la 3ala9a dirait l’autre !!!!!


 

      Le marathon est une compétions spéciale qui élève ses valeureux champions sur le podium mais nous on ne court pas, on marche et on n’a pas de podium  car nous ne sommes que DES RANDONNEURS et la randonnée est notre unique  RANG D’HONNEUR  ......!!!!
    Voilà pour commencer, en bas de la pyramide des âges, des enfants qui se donnent la main, RONDONNENT c-à-d : tournent en rond avant de pouvoir, plus tard, trouver chacun sa vitesse de croisière, emprunter le bon ou le  mauvais chemin ...Un jour, peut-être, ils se rencontreront à nouveau et RANDONNERONT  comme  les grands enfants que nous sommes !!!



        Désolé je n’ai pas pu prendre de photos du fameux lion, éternelle mascotte de la ville, car il a été, semble-t-il, transporté aux urgences à cause des méfaits de bousculades du jour et des flashs éblouissants du soir !!!  A  moins qu’il soit mort pour une lionne (réf J .Brel )......!!!
     Attraction autre que notre sacro-saint  lion, il ya Ahaidous qui est aussi une découverte en live  du patrimoine de son propre pays ...C’est linéaire comme musique mais c’est un rythme envoutant  !! Non, vous n’aimez pas ? Bon d’accord, ne nous égarons pas !!!



    Là, je vous présente notre précieux guide et hébergeur au déjeuner Mohamed Izem, il donne l’air d’être autoritaire et de  mauvaise humeur mais il n’en est rien quand on l’approche de près.. Hey Mouna, tu profites  du moment ou Mohamed est occupé à faire son topo sur la rando pour lui vider les poches ou bien tu es juste en train de le mimer ???




   Il est 11h 20, allez en avant toute et en file indienne svp .... Younès, tu vois pas que tu bloques le passage...hein quoi ? la truite ?  Y’a pas de truite dans la mare aux canards !! Avance . Et puis fais –moi plaisir laisse balancer tes bras ça t’aidera à marcher !!Où est donc passé ton sac de survie ?   Ah tu n’en as pas !! Décidément ........



Cédez le passage aux marathoniens, svp .... !!!



Pour rappel, une montée -appelée communément dénivelée positive - est plus dure pour avancer qu’un sentier plat (c’est l’évidence ? Ok ...) .Cette difficulté multiplie l’effort et augmente la sueur lorsque le terrain est enneigé, boueux et rocailleux !! Faut dire qu’on avait un peu, rempli toutes les conditions !!


 

  Faut-il aussi rappeler que la vitesse du groupe dépendra du plus lent et pas du plus rapide ! Restons  donc dans le rang d’honneur pour tous .....
Et que tout cela ne nous empêche pas de s’arrêter un moment et faire le portrait du mini -groupe de tête ou celui qui traine loin derrière .....



Jeu de boules de neige, amusant non ?!!! ...Mais ce n’est pas bien de viser son papa  !!Un peu de tenue voyons !! Oh mais c’est un vrai peloton d’exécution  là, sans foi ni loi ! Et ils se marrent en plus ces cœurs de glace !!


 

Alors là c’est l’acharnement total, le lynchage organisé ....Et Younès il y va pas de main morte .Aie, ça dégénère .....Mais vous êtes tous fichés dans mon lumix .... !!!!


 

       Mais qu’est-ce qu’il fait là-haut lui, il tend une embuscade  aux Indiens, il fait le guet pour protéger nos scalps ?



       13h50 la descente est terminée ...arrivée chez Mohamed. Certains tombent lessivés essoufflés pendant que les blonds peinards chantonnent happyhappyhappyyyyyyy !!!!


 

  Mais tout le groupe est affamé ! Là, il y a unanimité !!!



             Alors Couscous ouTagine  berbère ? Chacun, petit malin imagine sa savante stratégie, ouvertement ou dans l’ombre de ses méninges  !!  Ce sera couscous pour moi  puisque Mohamed ne cesse de faire l’éloge  du couscous aux fèves de la région. La gas3a est tout feu toute flamme un vrai volcan de saveurs en éruption !! Visez un peu la taille et la technique des cratères creusés à la recherche des fèves, peine perdue .C’est à croire qu’on ne cherche que  la fève du roi ...........  !!!


 

           Il est 15 h, on se dirige vers la vallée des roches qui se trouve juste à proximité de la maison de Mohamed notre guide .Les enfants du douar se tiennent l’écart, nous épient sans répit  !!! Ils ne forment pas de ronde !!!



       Plus tard, j’apprends que Nadia, en tant que voyageuse responsable, avait déjà provoqué le contact avec tous les enfants du douar....Jeux et brin de causette installent  la confiance jusqu’aux confidences. Il suffit donc de rechercher  la confiance pour qu’elle s’installe gentiment ...



 
La Vallée des roches, nous y voilà, nous sommes fascinés et émerveillés par la découverte d’un paysage étonnant  et de surcroit, à une distance insoupçonnée de la ville !!
 


 

Dur d’être Hercule ...hein ??


Ou de planer tel un condor !!!

              Encore  deux ou trois quarts d’heure de  marche dans la vallée et nous revoilà à nouveau à l’intérieur des bus .....

      On démarre donc sur une route goudronnée ou plutôt une piste goudronnée !!! Ça secoue terrible quand le chauffard peu coopératif et venant dans l’autre sens, s’obstine à tirer toute la couverture vers lui !!!
Quelques minutes d’arrêt du côté du l


            Et soudain, par miracle,  la route qui longe Dayet Aoua, c’est du velours, c’est une zarbiya comme on dit chez nous !!!Enfin de Dayet Aoua, je ne garde plus de trace numérique car le soir commence à tomber pour mon fidèle  appareil !!!
                   Retour à Ia ville d’Ifrane .Un expresso pour moi, du popcorn pour Oulaya et les autres amateurs de mais mitraillé !!!. Embarquement dans les deux mini-bus, conduits vaillamment par Aziz & Abdelhak.
A ZIZ n’avait, depuis Salé jusqu’à Casa, que la compagnie de Brian Adams et les Scorpions allemands; pour combattre la fatigue et la monotonie de l’autoroute.
Grand merci pour Abdelhak & Aziz ....Au revoir amis de Kenitra , Salé et Rabat ......Nous, on est arrivés à  notre  Oasis  vers 23 h30 ou 0h !!! Je ne sais plus : Hamza & moi on ne pensait qu’à nos voitures, en proie aux loups !!!! .......A la prochaine....
Majid